Ferme de Las Crabères

Photo source CIFOG

 

 

 

 

Histoire du foie gras

 

 

 

 

L’histoire du foie gras débute il y a plus de 4500 ans sur les bords du Nil. C’est dans la pyramide Saqqara que l’on a retrouvé une fresque représentant un esclave engraissant une oie avec des boulettes. On trouve également au musée du Louvre la reproduction d’une bande dessinée représentant  une basse cour avec oies canards et grues. Une image montre le gavage : un garçon tient un entonnoir, pendant que son compagnon prépare une pâte dans une marmite. A cette époque oies et canards étaient offerts pour les fêtes de famille.(…)

Les Romains étaient des grands amateurs de foie engraissé aux figues: le « Jecur ficatum ». Ce plat ne manquait jamais dans les grands festins. (…)Dès 23 av J.C. le naturaliste latin Pline l’ancien cherche à identifier les origines du foie gras. Deux noms sont avancés Scipion Metelus et Marcus Seius qui s’étaient illustrés dans l’art d’engraisser les oies. (…)

On ne sait pas de quand date l’arrivée du foie gras en France, mais il était fréquemment  servi à la table des rois de France. C’était un des plats préféré de Louis XV. (…)

Plus près de nous au siècle dernier, dans le Sud Ouest on trouvait canards et oies dans beaucoup de basse-cours. Leur gavage constituait souvent le « salaire de la fermière ». En plus du plaisir d’avoir des bons produits à offrir pour les repas de fête, la vente des oies et canards sur les marchés permettait la constitution d’un petit pécule pour subvenir aux coups durs dans les ménages.

Ce n’est qu’après la seconde moitié du XXe siècle que le foie gras a connu son plein essor.

 

(sources CIFOG)

(sources Fêtes d’Egypte Ptoléïques et Romaines de Françoise Perpillou – Thomas)